Portrait des membres : la Mobilière Suisse Société Coopérative

Portrait | 07.10.2020

La Mobilière a vu le jour en 1826 – des années avant la création de la Confédération – parce qu’il n’existait alors aucune assurance-incendie sur le plan national. Depuis, la coopérative est devenue l’une des plus importantes compagnie d’assurances du marché suisse, elle emploie plus de 5000 collaborateurs. Dans une interview, Markus Hongler, CEO de la Mobilière, explique comment la coopérative « Mobi » exploite les avantages de sa forme d’entreprise sur le marché et nous parle des médailles du mérite. 

 

Quelle est l’origine de la fondation de votre société coopérative ?
Depuis sa fondation en 1826, la Mobilière agit dans l’intérêt général de tous. A l’époque, la compagnie avait pour nom « Société suisse d’assurance des biens mobiliers en cas d’incendie - Schweizerische Gesellschaft zur gegenseitigen Versicherung des Mobiliars gegen Brandschaden ». Jusque-là, les biens mobiliers n’étaient pas assurables, l’entreprise offrait quelque chose de totalement nouveau. En quelques années seulement, la Mobilière était représentée dans toute la Suisse grâce à l’implantation d’agences locales. Cette structure décentralisée est toujours actuelle et rencontre un vif succès.

Quel est l’argument-clé de vente (USP) de la Mobilière ?
Nous ne faisons pas seulement une promesse à notre clientèle mais aussi à toute la Suisse : Vivre la vie – nous sommes là. Avec ses 80 agences, la Mobilière est installée près des gens –ce qui est essentiel en cas de sinistre. Dans ces moments difficiles émotionnellement, nous aidons rapidement nos clients de façon simple, afin de résoudre leur problème, tel est notre USP. Nous voulons maintenir cette proximité à l’avenir, personnellement mais aussi au moyen de la technologie digitale. Régler les sinistres et prodiguer nos conseils sur une plate-forme digitale nous met en contact direct avec nos clients, 24h sur 24h, comme ils le désirent. Nous investissons donc dans nos capacités digitales. Nos relations personnalisées avec la clientèle peuvent être maintenues si nous offrons plus que des produits d’assurance. D’autre part, la Mobilière contribue activement à créer un avenir positif. Dans le cadre de nos engagements, nous élaborons de nouvelles plates-formes d’échange. Différentes disciplines sont mises en réseau par nos soins et nous réalisons des projets uniques, pour le bien de la communauté en Suisse.

De quoi êtes-vous fier particulièrement ?
Durant sa longue vie, la Mobilière a réussi non seulement à s’adapter à l’air du temps, mais elle a largement participé aux changements intervenus. La Mobilière se développe aujourd’hui pour passer d’une société anologique à une société expérimentée dans le digital. Cette transformation comprend diverses composantes. Par exemple, la capacité de repenser les interactions avec notre clientèle, c’est-à-dire de relier nos agences locales avec des plates-formes digitales et des entreprises partenaires. Mais il faut aussi changer la façon de travailler au sein de la Mobilière : beaucoup moins de papier, indépendance des lieux et des réseaux.

Possédez-vous dans vos archives quelque chose de captivant, de drôle ou d’historique que vous pourriez nous présenter ?
Des médailles du mérite : 230 monnaies d’argent. Au 19ème siècle, ces médailles étaient remises en guise de remerciement de services particuliers. Elles récompensaient les actions exemplaires (par ex. sauvetage, solution) en rapport avec des incendies, elles servaient aussi à honorer des collaborateurs.

Votre coopérative est membre d’Idée Coopérative, de quelle façon en profite-t-elle, pourquoi pouvez-vous recommander une adhésion à d’autres entreprises ?
La coopérative est une forme d’entreprise de grande importance, intemporelle et d’actualité. En adhérant à Idée Coopérative, l’image des coopératives de petites et grandes tailles se trouve renforcée et devient visible à l’extérieur. De plus, tous les membres profitent des expériences de chacun. 

Nom: Markus Hongler
Position: directeur général

www.mobiliere.ch